La planification de ma vie

J’aime planifier, je ne veux plus vivre sans ce système et cette solution…je dirige ma vie à l’heure d’aujourd’hui d’une main de fer, dans un gant de velours, parce que je reste toujours souple pour laisser venir les surprises, il ne faut pas être rigide, non plus..et savoir accueillir les belles choses…Si vous découvrez mon agenda par rapport à avant, vous verriez une belle différence. Maintenant, je fais tout pour le remplir, mais il se remplit facilement (je n’attend pas surtout pas que ça soit l’extérieur qui m’impose ses horaires/sa vision ect, ses impératifs au…Alors passons à la pratique!

Pour planifier mon agenda (et je souhaite que ça vous inspire), je note déjà principalement, les RV avec moi-même et donc ce qui concerne mes routines du soir et du matin..que j’ai noté sur une fiche cartonnée qui est clouée sur le mur de l’entrée, pour me le rappeler…voici quelques visuels très parlants:

 

—->Après avoir noter dans mon agenda, le rappel de chaque routine sans détailler de trop, mais si je varie par exemple un soir, et qu’à la place de la méditation, je lise un livre plus longtemps, je le précise…Ou la matin, je note bien que le running/footing, je le fais une fois sur deux…!

—->De même, pour le dimanche, je varie les heures pour mes bilans de semaine professionnels et personnels, je fais aussi des bilans trimestriel et annuel, cela me permet de voir tous mes progrès et de m’améliorer…! Pour le côté fourniture, j’utilise des intercalaires perforés en carton, que je place dans le classeur..j’ai une partie hebdomadaire/trimestrielle/annuelle.

 

 

J’ai toujours été passionnée de planification et d’organisation, et je vais là où va mon coeur…! Récemment, j’ai fait de nombreuses découvertes, des livres qui m’ont beaucoup aidé, et je peux vous présenter celui-ci…je ne vous en ai jamais parlé, il est top mais parfois un peu complexe, il faut beaucoup l’étudier…C’est idéal pour organiser vos entreprises à domicile, si vous travaillez de chez vous…Même les musiciens utilisent ce style d’organisation, j’ai découvert dans une vidéo le bureau de travail de Charles Aznavour, c’était la même organisation…En fait, on peut penser, que classer ses documents c’est terminé, avec les ordinateur, mais personnellement, j’aime beaucoup triturer du papier…

 

 

Et donc, voici ce que j’ai trouvé sur Amazon ici vous avez aussi des boutiques à Paris, qui vendent des fournitures de bureau..comme « Office Dépôt »…!

 

Je vous ai déjà parlé des dossiers qui touchent tous les secteurs de ma vie, j’ai commencé à les remplir, le dossier stratégie comprend toutes mes cartes mentales, celles de mon entreprise en particulier…

 

Le dossier organisation, contient les checklist concernant tout ce que j’automatise, comme par exemple la planification du dimanche et les documents que je réunis pour le faire..les actions que j’entreprend le dimanche dans ma routine du jour…tant perso que pro…ma procédure concernant les mails et le stockage ect…

Ensuite repassons au début, quand je vous parlais de l’organisation/planification de l’agenda: je commence par intégrer les routines, puis les CAll, les Rv face à face, les RV plus perso type médecin ou pou mes enfants, les choses à faire sur le plan financier et administratif pour l’entreprise..le bilan, je vous en ai parlé, puis j’indique les projets nouveaux comme par exemple, cette semaine, enfin je vais finaliser le planning éditorial/social média du mois…! Comme vous voyez mes journées sont bien remplies, je ne m’ennuie pas sauf peut-être le dimanche où c’est quartier libre…et que je m’adonne à mes plaisirs artistiques, car c’est important d’être connecté avec soi…!

Et puis, voici deux outils qui m’aident beaucoup, une série de feuilles où je peux indiquer mes objectifs, et to do list, sur celle de gauche, je fais cela parfois pour avoir une vision globale, des objectifs, des appels à passer/Mails  à envoyer, cet objet est ludique, et vous pouvez en trouver au BHV à l’espace papeterie. Le planning de droite, c’est pour l’organisation des repas, et ceci pour la semaine, vous pouvez voir à droite une partie où je peux placer la listes des aliments (enfin une partie liée à des plats précis et recettes, mais pas aux aliments basics).

img_20190902_0659455892255847148578687.jpg

Enfin, et papa sera bien content que j’aborde le sujet sur le site, puisqu’il me la recommandé, l’aspect de mes finances, le budget mais je lui ai promis et ça fera l’objet d’un article…Car oui maintenant, j’ai une classeur financier bien complet, qui tient compte de mes dépenses d’entreprises, et plus personnels, je fais des tableaux financiers, mais je pense que c’est tout à fait normal, et cela en temps et heure! On en reparlera!

« Je ne suis pas le produit des circonstances, je suis le produit de mes décisions » Stephan Covey)

Marie-Caroline Rey, Trendy x

 

De l’importance du rejet pour réussir

On ne parle pas de mode ou de beauté aujourd’hui, mais de développement de la personnalité et c’est avec l’invité Eric Hebting que nous abordons la question. Eric est entrepreneur, blogger et aventurier, j’ai choisi d’accueillir son article, vous trouverez le lien de son blog ici . La question du rejet est auréolé d’un certain mystère, et pourtant nous le vivons au quotidien, qu’on rencontre le succès ou non. Pour affirmer sa personnalité finalement, on affronte ce sentiment plus que jamais. Mais est-ce un mal pour un bien, est-ce la voie du succès? Et faut-il voir là une libération de l’esprit. Vivre dans le regard de l’autre sans tenir compte de ses convictions, car on a peur d’être rejeté, n’est-ce pas une prison? Je laisse le soin à notre invité Eric Hebting d’apporter sa part de vérité sur le sujet…

Comment surmonter le rejet ?

 

Bonjour, je m’appelle Eric Hebting. Je suis aventurier indépendant et j’aide les personnes à augmenter leur niveau de bien-être, intérieur, extérieur, et financier. Pour ceci, j’utilise des méthodes et des outils, basés sur mon apprentissage et mon vécu.

En effet, je suis moi-même passé de timide maladif, à celui que je suis aujourd’hui, entrepreneur et leader d’une équipe de plusieurs milliers de personnes. J’ai tout de même gardé une partie de ce personnage réservé que j’étais, car … cela fait partie de mon charme 🙂 !

A ce titre, j’ai été invité par Marie-Caroline à écrire un article sur le développement personnel. Le thème que j’ai choisi d’aborder est comment surmonter le rejet.

Au fil des mots, je vous propose de découvrir comment démonter le mythe de « plaire à tout le monde », et d’apprendre à faire la différence entre être rejeté et se faire dire non.

Ensuite, vous verrez quand et comment utiliser lorsqu’il le faut, la conversation de la vérité à coeur ouvert.

Enfin, vous serez amené(e) à définir ce qui est important pour vous, et comprendre comment attirer les bonnes personnes en fonction de votre authenticité et de vos valeurs.

Le mythe : « Le rejet c’est mal, je dois plaire à tout le monde »

Je vous l’accorde, dit comme ça, cela semble grotesque, tellement c’est évident. Pourtant, combien de fois nous sentons-nous mal lorsque quelqu’un nous critique, nous rabaisse, pour le simple plaisir de se moquer de nous ?

« Tu es un minable, un raté, on ne fera jamais rien de toi ». Je me rappelle combien ces propos m’ont fait mal lorsque j’étais collégien (une partie d’entre-eux venaient de mon conseiller d’orientation, et étaient prononcés devant mes parents).

Et c’est vrai ces propos ont sonné le garçonnet de 13 ans que j’étais alors … parce que je voulais inconsciemment plaire à tout le monde.

Même si j’y avait quelques copains et copines, il faut reconnaître que ce passage là n’est facile pour personne. Du collégien fort en sport, en passant par celui fort en maths, jusqu’à la première de la classe, au geek associal, et à celui le plus populaire.

TOUS sans exception sont rejetés par certain(e)s et aimés par d’autres. Bien-entendu, cela fait partie des « non-dits » de notre société où il est mal vu d’être rejeté. Ce qui génère ce sentiment de stress, de pression, d’inconfort, au mieux, ou d’infériorité, voir pire …

 

Pourtant c’est loin d’être une fatalité……

La Réalité : Le rejet PEUT être une bonne chose

A chaque fois que vous décidez de faire la différence, vous serez rejeté. Par exemple, lorsque vous avez mis en place votre projet (de classe, professionnel, etc.) vous avez certainement été rejeté par toutes les personnes ne croyant pas en vous.

Nous sommes d’accord pour dire que oui, dans un premier temps ça fait mal. Mais au fond n’est-ce pas une bonne chose ?

Je m’explique. En fait, ce rejet vous permet de faire un tri objectif entre les personnes qui croient en vous (elles vous soutiendront à un moment ou un autre) et celles qui attendaient simplement un prétexte pour vomir leur fiel sur vous.

Et donc, les identifier vous permettra de renforcer les liens avec les premières et de couper les ponts avec les secondes. Après-tout, qui voudrais garder des personnes toxiques dans son environnement ?

Mais pourquoi donc sont-elles toxiques ? Parce qu’elles ont peur de votre succès, qui ferait se refléter dans le miroir de la vérité, leurs « échecs » (qui n’en sont pas, mais elles préfèrent critiquer pour exister, que de se remettre en question et réussir elles-aussi).

C’est ainsi qu’un de mes prétendus « amis » m’a dit un jour « Si tu gagnes plus de 1200 € par mois, tu deviendras un de ces salauds obsédés par l’argent, un de ces pourris ». Bien entendu il était atteint de la croyance limitante selon laquelle : « l’argent est sale et corrompt tout ce qu’il touche ». Autant vous dire que j’ai anticipé son rejet.

Autre élément de taille (je l’ai appris par l’un de mes mentors), plus vous serez controversé, plus cela voudra dire que vous serez sur le chemin du succès.

 

Attention à faire cette différence : vous rejeter ou vous dire non ?

Non, vous avez raison, tous ceux qui rejettent votre projet ne veulent pas votre perte. Au contraire, certains vous aiment et vous estiment sincèrement.

Ils ont simplement peur de l’inconnu, que vous vous fassiez « avoir », et dans leur tête, lorsqu’ils vous disent : « je ne crois pas à ton projet » cela se traduit par « je t’aime, je veux te protéger de l’échec par ce que je tiens à toi ».

Pour les reconnaître il suffit d’écouter le ton sur lequel ils le disent (rempli bien souvent d’inquiétude sincère), et de leur poser sincèrement les questions « Pourquoi n’y crois-tu pas ? », « Que veux-tu dire par là ? », « Je sais que tu veux me protéger, mais es-tu sûr(e) à 100 % que mon projet va échouer ? » « Je sais que tu m’aimes, et donc, tu préfères me voir épanoui(e), n’est-ce pas ? » en discutant en tête à tête et à cœur ouvert avec eux.

En d’autres termes, gardez l’esprit ouvert dans la discussion mais fixez quand même des limites : c’est vous qui êtes aux commandes de votre vie. Mieux encore, proposez-leur de participer à l’élaboration de votre projet. Après-tout, vous faites ça aussi pour eux, n’est-ce pas ? N’ayez pas peur du rejet car le plus souvent et heureusement, cela reste dans la tête.

Concernant les autres, les « toxiques », le ton et l’intérêt sont bien différents. C’est la plupart du temps avec des airs supérieurs, sur le ton de la moquerie, et de manière répétitive, qu’ils vous rejettent.

Ce qu’ils veulent dire est, comme précisé plus haut, « Je te rejette parce que tu risque de réussir, et, je ne pourrais pas le supporter, parce que tu refléterais alors l’échec que je vis. Je me sentirai inférieur à toi. Alors je vais tout faire pour te ramener dans ma réalité. »

Un seul remède : fuyez-les aussi loin que possible et couper les liens. Quand il s’agit de personnes proches ou de la famille, c’est une décision courageuse, mais nécessaire qu’il vous faudra prendre, sous peine d’être toujours ramené par le bas.

Le challenge ici est d’arriver à rester objectif et ne pas se laisser submerger par l’émotion pour faire la différence.

Sachez ce qui est important pour vous et attirez les bonnes personnes

Dans son livre, Tremblez mais Osez, Susan Jeffers parle d’un tableau que vous pouvez reproduire en y mettant ce qui est important pour vous dans des cases comme : épanouissement personnel, loisirs, relations, famille, couple, carrière, finances, passions, etc.

Voilà une bonne idée pour vous aider à déterminer ce qui est important pour vous, dans chacun de ces domaines, et améliorer votre concentration sur chacun d’eux.

Non seulement vous surmonterez mieux le rejet, mais vous vous libérerez des personnes toxiques, et le meilleur pour la fin, vous attirerez les bonnes personnes et formerez votre propre cercle d’influence positif et constructif.

Alors commencez dès maintenant à redevenir … Authentique !

Retrouvez Eric Hebting sur son blog

Marie-Caroline Trendy X

 

Comment atteindre l’excellence dans la mode et ailleurs

Vous êtes un créatif du secteur mode ce post vous intéressera de près car je vous explique comment designer votre vie et atteindre l’excellence créativement. Il y plusieurs moyens de commencer pour atteindre vos objectifs. Mise à part les outils et les références de connaissances si essentiels, il vous faut aussi des plans d’action et vous poser les bonnes questions. Dans un post sur Y.B Paris j’expliquais comment devenir un expert dans la mode ici et j’en parle aussi très bien dans cet article sur comment s’inspirer de la mode pour créer ses shooting ici . Je met en avant aussi l’idée de bien classer ses sources d’infos de manière à retrouver précisément ce qu’on cherche ici  . Mais aujourd’hui la thématique est l’excellence alors je vous donnerai des sources intéressantes et des idées de sites à visiter mais surtout je vous explique comment atteindre cette excellence par le biais de méthode de champion. Et cet article est adaptable à tout domaine dans son principe.

Je vous parle d’emblée de l’idée du concept « Penser pour moi-même » qui est tellement essentiel quand on y pense. Au départ c’est un livre écrit par l’empereur Marc-Aurele que j’ai au passage découvert étant petite avec « Le monde de Sophie », autre ouvrage de philo qui a marqué ma vie et mon approche. Ce premier livre « pensée pour moi-même » est un livre dérivé de la philosophie du stoïcisme, c’est essentiel de comprendre qu’on doit mettre en oeuvre l’idée de ne pas être touché par l’extérieur et qu’on doit savoir rester impassible face aux événements, et le développement personnel actuel dérive aussi de cette pensée quand on approfondit ses causalités. Je vous rapporte à ce lien pour plus de détails ici  .

Ensuite « Le monde de sophie » que j’ai lu à sa sortie en 1991, et qui s’adressait à ma jeune génération en philosophie est le livre parfait pour en comprendre l’essence, il est indiqué aux jeunes personnes qui veulent être touchées par cette connaissance. Je vous parle de ce livre dont vous trouverez plus d’explications ici , ce n’est pas un hasard si je vous conseille ces lectures dans votre quête, c’est que ces lectures sont très formatrices et que vous apprendrez avec l’un à vous consacrer entièrement à votre projet de vie sans être touché par l’extérieur. Et le second vous fera entrer dans l’univers de la philosophie plus facilement. Et pour ceux qui viennent aussi du monde du développement personnel il y trouveront un grand intérêt supérieur. C’est formateur à tout niveau et cela change du « comment devenir riche » ou du « comment devenir millionaire ». C’est vraiment une toute autre approche non pas relevant de la psychologie mais de la philosophie, et les grands de ce monde s’y abreuvent. Les ouvrages de vulgarisation sont bien pour démarrer mais pas assez si on veut aller plus loin dans notre quête de savoir. C’est certain et si vous souhaitez atteindre l’excellence il vous faudra mettre un pied dans la philosophie, pourquoi pas le stoïcisme pour démarrer, l’épicurisme aussi.

Voilà le vrai chemin de l’excellence, mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

A la manière d’un sportif il faut viser non pas la médaille, mais la réussite, pour le sportif ce sera le temps au chrono, pour un créateur ce sera le défilé et ses moindre détails mais pas la place au concours notamment. Pourquoi? Parce qu’on est pas responsable des contingences extérieures, s’il y a annulation du concours ect…vous n’y êtes pour rien et il vous faut savoir faire la différence, c’est essentiel pour réussir afin de vous ôter tout poids d’échec, de culpabilité et de responsabilité.

Ensuite il faut avoir des mentors dont on étudiera le comportement et qui nous apprendront beaucoup. Je vous recommande de définir 10 traits de caractère qui vous inspirent chez vos mentors, vous verrez qu’on les trouve aussi chez vous et cela vous donnera grande confiance.

Puis je vous conseille de consommer des sources d’information de contenus variées issues de l’audio, du visuel et de la vidéo, qui feront travailler votre auditif et visuel. Cette habitude d’apprendre doit faire partie de votre routine, utiliser feedly ou inoredaer pour compiler vos connaissances. Et puis pendant que vous créez et que vous faites une activité plus physique coupler cela par une activité mentale, cela augmentera vos capacités à apprendre et à savoir plus.

Finalement je vous recommande aussi des sites comme Hubmode pour vous former sur le textile, on en reparlera une autre fois.

Méditez et méditez!! car c’est là que viendront vos idées et souvent c’est dans le demi-sommeil que quelques idées créatives arrivent. Et puis fermez vos notifications pour ne pas être troublé!

Finalement aussi voyagez et vous découvrez de nouvelles personnes car vous aurez une nouvelle vision, et vous trouverez des sources d’inspirations.

Marie-Caroline Rey, Trendy X