La spiritualité,la croyance et la mode

Je ne suis ni historienne de la mode et ni styliste,je suis blogueuse et libre de parler de tout ce qui me plaît,m’ouvrir au monde et ouvrir peut-être les yeux de ceux qui m’entourent…Alors suite à l’article interview de Cindy Godard sur Y.B paris ici, je veux parler concept et réflexion conceptuelle autour de la religion dans la mode car il y a dire si on ose, sur un sujet aux renversantes et innovantes idées,alors religion/spiritualité et innovation sont mêlées,certainement.Aujourd’hui je laisse la poésie envahir la page et sans rentrer dans des explications historiques,mènent la danse de mon esprit et le guide vers d’infinis possibilités,je veux prouver que le blogueur au-delà de l’artiste n’est pas contraint comme on le croit par un ligne directrice.Et au contraire il peut aller au devant d’infinis possibilités sans copier un modèle existant mais en plongeant dans les eaux glacées de l’innovation telle qu’elle devrait exister.

Aujourd’hui je part du constat qu’on est pas libre de mêler religion et mode au point de décrypter ces infinies possibilités qui existent pour créer,alors quand j’ai découvert la marque Godard Paris j’ai eu envie d’aller au delà des apparences et de permettre aux idées remplies de spiritualité de laisser gagner Y.B paris;Mon blog est innovant et veut faire avancer les idées telle une experte sur le chemin d’une fragile connaissance,évolutive jamais satisfaite de ce qu’elle représente.La religion dans le style,une mode?La religion dans la mode,un nouveau style?Posons-nous la question et offrons aux créateurs d’innombrables idées pour créer,nous les blogueurs,muses inspirants,inspirantes consommateurs aussi de vêtements dans une mode qui se renouvelle.

Religion et mode poétique,spiritualité dans un style établi,est-ce que le détour en vaut l’idée?Je parle sans connaître et réfléchis à l’idée telle l’innocente créativité abandonnée dans l’éternelle recommencement de toute chose,des tee-shirts imprimés aux images de Dieu,des sweats inspirants notre piété,comment ne pas passer à côté?

Admirable religion qui secouait un temps les esprits animés revient à l’allure assurée et gagner le cœur des modeux.

macumba définition

Croyance en un Dieu universel,qui veillerait sur la mode éternelle,mixité des styles dans un univers où les religions cohabitent,c’est ce qu’on souhaiterait peut-être imaginer sur le concept de la mode dans la religion…

Intégrer des signes religieux pour affirmer notre appartenance,un mouvement qui affirme de multiples possibilités. Et Dolce Gabbana, Gaultier ont introduit des signes,n’est-ce que le début de la liberté de penser vis à vis de la religion? un devoir qu’on s’impose pour exister au travers de la spiritualité,vivre sa croyance et s’aimer avant tout aux yeux de Dieu.Se réinventer un style quand tout est en constant renouvellement,introduire les voix de Dieu et les voies de la connaissance dans la mode éphémère… .C’est belle et bien la question que je pose dans l’article au sujets des nouveaux courants et tendances existantes,à venir.Se sentir exister au travers des habits et adopter un message fort pour se sortir du gouffre et montrer qui on est dans une société qui veut porter en haut et fort un message d’Amour de son prochain,face aux problèmes liés à la religion.

Se sacrifier à un tel message et porter haut et fort les voix du très haut,la mode représente aussi cela,le ton neutre qu’elle a pris toutes ces années par rapport à la force de l’image religieuse n’est rien comparée à ce qui attend notre société actuelle,au cœur des conflits mais comme pour se prémunir et dire qu’elle est remplie de « je t’aime »,cette tendance et mode….Je pourrais m’étendre mais je ferais court pour vous faire parvenir ce message de croyance,d’espoir dans la mode,le monde….Et quand la mode s’associe aux forces spirituelles même les plus indécis prennent parfois partis.

Marie-Caroline Rey,Y.B Paris.

 

Mon évolution et mes influences mode

Le temps me manquait pour publier sur Tendanceexpert,et j’avais le vague à l’âme, je souhaitais revenir au plus vite pour continuer à écrire mes poèmes,parler organisation,look,expériences,ou dans la catégorie fenêtre sur cour parler de ma vie professionnelle,de ce côté cela va venir… .Mais le blog,c’est aussi des articles psycho/société,sur la vie du couple,mes ambitions personnelles,ma vie autour du blog,les évènements où j’aime aller.Et sur le blog,c’est aussi le constat d’une évolution côté mode,on en discute?

Aujourd’hui,je veux vous parler mode etce que j’aime au plus près,ce qui me fait vibrer, comment j’évolue dans mon style,d’années en années.Durant mon enfance,ma maman qui avait le goût pour les tenues androgynes,m’habillait en garçon.Au CP j’arborais,je me souviens sur la photo de classe,un style unique pour une fille,et je souriais fièrement vêtue de chaussettes grises haute,bermuda gris hivernal,pull en col cheminée gris aussi pour changer,presque tout concourrait à me faire devenir le garçon manqué de l’école.Et ça s’est passé de cette façon car je fréquentais les garçons avec qui je jouais aux billes,et je n’étais pas mauvaise à ce jeu,on jouait dans les creux des racines des arbres de l’école,je me rappelle avoir gagné de bien jolis calots pétroles.

Plus tard dans la maison familiale en Bourgogne,je vivais mode, je m’en souviens bien,dans le grenier, je fouillais dans les malles où se trouvaient les habits vintage de ma maman,reliques des années 60-70. En ce temps,je faisais déjà des DIY avec des tee-shirts,je les délavais à l’eau de javel dans une bassine,je me plaçais pour cela dans le jardin pas très loin du potager que je cultivais aussi.J’ai récupéré quelques essentiels mode,qui font partis à présent de mon dressing.

Mais même si la bourgogne me plaisait,j’étais très attachée à la seconde maison près de Chartres où je passais aussi ma tendre enfance, je ne peux nier mon grand attachement à cette belle maison  familiale, il y avait  une partie de la maison, réservée à la musique,et c’est là que j’ai découvert la grande musique,mais cette maison a été vendue, je suis si triste à cette idée et ne pense qu’à une chose y retourner, je ne sais pas peut-être un jour….img454

C’est dans cette jolie propriété dans ma chambre que je rêvais de mode,ma grand-mère était une vrai femme de son temps,mais les pincements aux cœur et les souvenirs me remontent,je préfère passer cette période!

Durant mon adolescence,je m’habillais dans les friperies des quartiers du 11ème,de Beaubourg,Belleville,Couronne,Ménilmontant,les puces de Clignancourt dans le 18eme,celles de Montreuil, enfin vous l’aurez peut-être compris je recherchais tout ce qui pouvait être improbable côté sélection de créations!

Je sortais au Palace privilège, rue du Faubourg Montmartre, au Rex club,j’ai connu aussi les bains douches, le Queen…

Mon fils et ma fille,Tom et Inès sont nés peu après mes études juridiques à la Sorbonne,j’ai eu bien d’autres passions mais je gardais mes sens éveillés sur le sujet,j’étais fascinée par les vêtements pour femmes enceintes.

Inès me suit de près et aime s’habiller comme un garçon,elle est passionnée par les péplum,star wars,spiderman,le football,le basket et le tennis,et tout ce qui touche à l’univers des Marvels,et je la laisse évoluer vers ce qu’elle aime,elle pratique la danse hip hop alors que j’adorais le classique,elle a pris aussi des cours de patins à roulettes.Quant à Tom c’est bien un garçon,il connaît tout ce qui touche aux voitures sur le bout des doigts,et depuis tout petit repère les marques de voiture et les connaît toutes.

img_20161105_092449.jpg

Je me rappelle le temps où je passais des heures entières chez Guerisold dans le 11ème et 18ème arrondissement de Paris,je voulais dénicher LA bonne affaire,j’ai gardé cette habitude et des vestiges de cette période: la robe de la photo par exemple. J’ai toujours customisé beaucoup les vêtements,et je pratique encore cette activité que cela soit avec mes jeans pour les raccourcir,ou bien je colle des patchs pour faire revivre un peu mes jeans façon 90’s.

img_20170227_134859_142.jpg

Le temps passait et j’affinais mes goûts, la presse spécialisée que je parcourais était centrée sur la mode essentiellement.Actuellement mes lectures sont l‘Officiel,Vogue,Jalouse,Madame,parfois Glamour,je ne lis plus Paulette depuis peu car le style a changé et se fait minimaliste,moins d’informations,plus de photos,je n’adhère pas personnellement.Il m’arrive aussi de lire Elle aussi.Ce trimestre Muze a sorti un dossier mode,qui parle des blogueuses,du mannequinat,des rédactrices mode…ect.

 

Je m’informe avec youtube,l’évolution que je vis côté mode va à la vitesse grand V et prend beaucoup d’ampleur,je respire cet univers au quotidien,dans mes contacts,les émissions radio,et reportages documentaires youtube.

IMG_0245.JPG

Tout s’est accéléré quand j’ai crée Marie Mode et beauté,le nom de ma chaîne et page Facebook.Cette créativité s’est développée de part mon envie de renseigner et conseiller en matière de mode et beauté:je présentais mes tenues sur la page et ma chaîne,j’aimais aussi les défilés,l’univers des blogueuses,j’ai découvert le blog de Miss Pandora et tout l’artistique qui se déployais avec,la poésie qu’il y avait autour.Même si la mode est,reste et demeure une industrie avant tout,on ne m’enlèvera pas l’idée que la mode a aussi une forme artistique et très poétique.J’ai bien aimé les leçons de séduction que Miss Pandora délivre dans Elle.

J’admire les figures de la mode représentées par Inès de La Fressange,mannequin égérie des années 80-90,qui incarne la mode à la Française.Madame Schiaparelli qui fût la première femme couturière en couverture du Times,une aventurière et libre à la fois,elle a mélangé l’Art et la mode,c’était une première en 1935.Elle a collaboré avec Cocteau,Elsa Triolet,Picasso,Picabia… .Elle a inventé la couleur « rose shocking ».Elle ouvrira sa première boutique,place Vendôme,dans l’hôtel de Fontpertuis,Dali réalisera les vitrines.Et puis,Anna Wintour,rédactrice en chef de Vogue US,m’impressionne par sa ténacité et sa poigne de fer,à l’image du film « Le diable s’habille en Prada »,qui s’inspire d’elle.Carine Rotfield classée au top 100 des personnes les plus influentes du moment,à 62 ans,est la papesse de la mode.

Je ne peux nier toutes ces influences que j’ai à l’esprit quand je pense et parle mode.Si vous voulez en apprendre plus il existe beaucoup de podcasts,L’institut française de la mode ou ici sur coco Chanel .Vous avez aussi beaucoup d’émissions mode sur France Culture et youtube.

Depuis peu,je me tourne vers la réalisation de carnets de mode que je poste sur mon compte instagram @Marie.creative.J’ai également crée un tableau de visualisation où je note mes motivations,mes envies comme une sorte de brainstorming.

IMG_0250.JPG

Au début de ma présence sur youtube,j’étais influencée par les tutoriels,que je trouvais passionnant mais je me suis lassée.

Côté marques et créateurs,je citerais volontiers Murcia Prada,Burberry, comme sources d’inspiration:les minaudières d’Olympia Le Tan,Nelly Zagury et ses créations originales en impression 3d avec sa marque Holy Faye (ci-dessous).

Sur la photo suivante,on découvre Sophia Amoruso fondatrice du site Nasty Gal portant une des créations de la marque Holy Faya.

sofia

J’aime beaucoup aussi les créations de la marque Pantheone Showroom qui me laisse rêveuse…

Sans oublier la marque vintage Lauren Moffat que j’affectionne tout particulièrement!

lauren_m.png

Mais toutes mes influences ne s’arrêtent pas ici et j’en ai cité que quelques unes pour vous présenter mes coups de cœur.

Au final,mes influences se retrouvent aussi du côté des blogueuses internationales,Italiennes,américaines,anglaises,australiennes… . Je me sent influencer de partout et même aujourd’hui alors que je me baladais, je me suis surprise à regarder des livres dans un parc,ils avaient été placés à la disposition de tous,je les ai emprunter car je savais que j’y trouverais de l’inspiration pour mes deux blogs.

Mes goûts au fil du temps,se sont affirmés et se confirment être toujours très colorés avec une connotation vintage,j’aime oser les fortes associations de couleurs que je retrouve aussi chez la blogueuse Susy Lau du blog « Style Bubble« ,le rose et le violet se marient ensemble de la même manière qu’il est possible de mixer le rose et le rouge. L’idée de la paillette le soir me fait peur,et je préfère de loin inverser la tendance,en exploitant ce look en journée.Et puis mixer des matières me paraît juste.J’ai une peur bleu des couleurs agencées,du makeup trop bien associé,le vernis des ongles rose associé à une bouche de la même couleur,c’est ennuyeux à mourir,à mon avis pour faire preuve de créativité en mode,tout est à réinventer.Cependant je ressent la sagesse d’un blanc mixé au noir,quand porter la couleur se fait trop sentir.Je pense ainsi que chacun est très différent,et quand l’un se lasse,l’autre adore,alors tout le monde fait à sa manière,c’est la liberté dans le style,l’esprit avide de liberté qui expérimente son style!

Vous avez sans doute découvert les vidéastes et blogueuses qui portent le voile et dévoilent tous leurs looks mode,c’est la mixité:

dina2
Dina Toki.O

_mon0233_jpg_6095_north_1382x_black

c58fb2962222742a766245c77396bfb9
Tazreenah

89f7bdba24c09f1d20dba58d4e3b6954

Et puis les hijabs lolitas ne sont pas en manque d’idées,ces filles ont ce style féminin,girly à souhait qui me transporte dans un univers pop et coloré,j’aime beaucoup…

Je finirais en vous disant que mes influences sont partout et nulle part à la fois,je les veux uniques en leur genre,un mix de ce que je vous présente,alors je me situe entre deux mondes,le chic, le choc, le coloré, le mix,c’est la voie que je suis et la voix qui me dit quel chemin emprunter…un son,un bruit,une couleur…et plus encore.

 

lolita-cover

musulim-rolita-cover

« L’élégance » le mot n’est plus utilisé,c’est vrai,comme à l’époque,aujourd’hui on s’inspire d’autres cultures.Comme sur la photo,c’est fascinant de découvrir toutes ces influences,ces couleurs pastels qu’on voit sur les défilé et en magasin,les panamas associés au hijab,c’est une infinie envie de voir d’autres choses,qui s’affirme!

Et Yves St Laurent aimait dire « Sans élégance de cœur,il n’y a pas d’élégance ».

Marie-Caroline Rey

 

 

 

 

Mon passage insolite chez Louis Vuitton Paris Montaigne

IMG_20140117_014221[1]Mercredi 4 avril 2016 je me prépare à partir au matin à la conquête des créateurs, mais un imprévu soudain m’ en empêche, ce sera par conséquent l’ objet d’un futur article. Et puis mon smartphone me servant à réaliser les photos prévus étaient à la réparation, autre raison pour reporter mes reportages. je voulais un truc parfait où qualité et beauté des photos seraient liées.
Jeudi 5 avril 2016, je me décide à passer le pas, mais mes enfants, qui n’ ont pas école, sont à la maison toute la journée, n’ attendant plus et étant aussi très impatiente, un défaut sur lequel je travail beaucoup en ce moment, je me fie à mon instinct et décide de les inclure dans l’ aventure.
Ne pouvant pas cependant faire supporter une longue interview à ma fille, mon fils, ma fille, nous décidons alors d’ allier nos passions communes, Tom mordu de voiture et Inès toujours partante à suivre son grand frère dans ses petites et grandes entreprises, nous prenons un bref repas sur le vif et puis hop hop hop, je fonce à la salle de bain me refaire une beauté.Tous les trois laissant le papa s’ affairer à ses occupations, nous établissons la stratégie de notre sortie, nous votons au final tous ensemble pour l’ avenue des Champs Élysées, bien que ce lieu soit ultra touristique, je sais de source sûr que cela regorge de lieux extraordinaires et d’ événements au top pour les enfants et les adultes, et en une seule avenue on se trouve dans un condensé de possibilités infinis de clichés à réaliser.

Départ 13h, après le déjeuner, mes petits reporters sont près.
On attend notre bus joyeusement, et on prend le RER A jusqu’ à la station Charles- De Gaulle, notre plan établi, on s’ en va visiter les showroom Peugeot, Mercedes- Benz et Toyota où l’ on découvre des modèles exclusifs.
Je vous présente les meilleurs clichés qu’ on a réalisé.

Quand voiture et mode sont mêlé et mis à l’ honneur.

IMG_20140117_013846[1]

IMG_20140117_014134[1]

IMG_20140117_013053[1]

IMG_20140117_015210[1]

IMG_20140117_015818[1]

IMG_20140117_015216[1]

IMG_20140117_015256[1]

IMG_20140117_015949[1]

IMG_20140117_015459[1]

Après ces trois concessionnaires, ces trois magnifiques découvertes, je réussi à convaincre mes petits reporters en herbe de franchir la porte de la maison Vuitton, chose dite, chose faite. On rentre dans 1800 m2, mode et Art mélangé, comment rêver plus belle visite, je regarde avec des yeux émerveillés les créations. Plusieurs accès sont possibles pour grimper aux salles d’ exposition, perchées au dernier étage de l’ immeuble: par un ascenseur discret au sein du magasin, ou par la rue Bassano, l’ entrée officielle et expérimental, Olafur Eliafon, plasticien a conçu cet escalier obscur. Je me sent transportée dans ce univers du luxe et presque de l’ étrange. Le personnel très présent autour, nous scrute de l’ œil. Lorsque j’ annonce la couleur: mon métier de blogueuse, on me demande si je souhaite rencontrer le manager. Je reporte cela à une autre visite, les photos sont bouclées,les enfants fatigués mais je compte y revenir c’ est certain. Mes chers lecteurs, si vous avez l’ occasion de visiter ce lieu, vous découvrirez des magnificences. les photos suivent bien entendu, et aller regarder mon compte Instagram, où vous découvrirez des inédites;

Adresse: 101, avenue de Champs-Élysées, Paris 8eme

IMG_20140117_021106[1]

IMG_20140117_020427[1]

IMG_20140117_020940[1]

IMG_20140117_021037[1]

IMG_20140117_020503[1]

IMG_20140117_020547[1]

IMG_20140117_020622[1]

IMG_20140117_021001[1]

IMG_20140117_020726[1]

IMG_20140117_020937[1]

IMG_20140117_020950[1]

IMG_20140117_020846[1]

IMG_20140117_021124[1]

 

 

 

 

Un mariage aux couleurs pop

Vous rêvez d’ un mariage coloré, oui! Car en la matière tout est possible:shooting-mariage-neon_jeremy-guillaume Il s’ agit du plus beau jour de votre vie. J’ ai récolté ici pour vous les meilleurs photos, les plus beaux makeup, les plus jolies robes. Tout est haut en couleur, pour ce printemps-été 2016.
Vous pouvez utiliser une ou plusieurs pièces colorées, n’ user que d’ un makeup coloré et prendre une robe toute blanche, ou inversement. Ne résistez pas à vos envies et vos plaisirs, c’est le plus beau jour de votre vie 🙂
Je vous laisse découvrir les photos rassemblées avec joie pour vous:

article sur le mariage neon-pastel blog (foto)

df4273ad839b279a23b9e914f682f728

collage mariage neon vert blog

tumblr_mb2mnfrnf61qk6ko2

e4f14f65016a73c20d6f0246fdfad2f7

collage vert pâle jaune (blog)

4757f6b9edf21ea872603eac46cfa97eb4dfb17b66307d6c268724cecd320a6d

collage neon flashy blog article mariage

 

Story d’ une jeune big boss : Erin Yogasundram, prêtresse fashion

On y croit  au destin hallucinant, au génie du business au féminin, à la prêtresse d’ un empire immense, aux millions de followers qui la suivent sur instagram, avec un sens aiguisé pour les  » grosses affaires », une visionnaire qui a pour univers le délire geisha-techno des années 90’s. Elle a 23 ans, une gamine au background incroyable et reconnue par ses pairs dans le milieu de la mode;

Voici Erin Yogasundram, une ex-étudiante, reconvertie en reine du  business au féminin.Croyance et pouvoir l’ ont mené à la porte des étoiles, sa société shop jeen qui est une boutique regardant sur l’ avenir, elle l’ a mené vers la gloire, d’ un coup de maître, elle décide de reprendre à son compte les clients de Nastygal, la marque qui a pignon sur rue au moment où elle se met à suivre tous les followers Nastygal et dès le lendemain les « unfolow »: un coup de maître, un rententissement plus que perfect, elle se constitue un gros fichier client.

Un exemple certain du pouvoir des réseaux sociaux sur le monde qui ont la capacité de propulser une marque à vitesse grand V, mais seules des génies du business sont capables d’ imaginer des stratégies aussi retentissantes et productives sur l’ industrie fashion.

Et à l’ âge où l’ on apprend à s’ habiller et où l’ on cherche son style, Erin préparait son avenir et se rendait dans les grands hôtels collecter (pour son compte et celui de ses futurs clients Ebay) des autographes de stars qu’ elle revendait par la suite: le sens des affaires était né, une bonne  fée s’ était certainement penchée sur son berceau pour lui souhaiter ce don.

Et comprendre que back to the 90’s est de retour n’est pas mince affaire, car anticiper un style inspiré de cette génération est un acte clairement génial, sur le plan créatif: réinventer à sa sauce un style qui fut la signature de cette époque. Et toucher la cible la plus sensible au marketing et à la publicité (celles des moins de 25 ans ) est une prévision plus que prodigieuse.

Reprendre tout ce qui a fait la gloire des années 90’s, à son compte, est la preuve d’ un immense  talent et d’ une inventivité fabuleuse.

Et lorsque l’ on se fait appeler « maman » par « la teen génération », c’est qu’ il y a un background certain et un gros boulot de fait à côté, c’est une référence pour la génération actuelle.

Un blog, une boutique témoigne de ce talent et le succès fou qui entoure sa personne est incontestable, l’ avenir lui fait un grand smiley d’ après « l ‘ agence Kindai. »

Création Shop Jeen:  http://www.shopjeen.com/


0ef23fab02a6e0cec6fa1e6200f67c8c2acaa2ab9ee64990c01464b1b15436cb10dd1cc5b99dec87f0aa7caa9a3c3dc523d363d30491b1774193085a0b8f009a44d5dc140b2968cf9d15c736b829a677

Douceur automnale

Au delà des articles plus critiques, que j’ aime partager avec vous, j’ ai eu aussi envie de vous présenter quelques tenues que je porte actuellement. j’ ai fait l’ acquisition de pièces, il y a déjà un moment, elles proviennent de magasins vintage, et d’ autres de grandes enseignes. Je me suis déplacée également chez H&M et j’ ai réussi à me procurer des pièces inspirées de la collection Balmain, notamment dans le magasin du centre commercial Rosny 2 dans le 93.

Très souvent, J’ aime  mixer des pièces vintage avec d’ autres plus actuelles, ce qui me permet au final d’ adopter un look original et  très personnel, car je n’ aime pas me conformer à une même tendance ou clairement tout acheter dans le même type d’ enseigne. Une tenue avec un style recherché, je pense que cela part  de ce principe: un mélange de pièces issues d’ origines diverses.

Alors, après vous avoir évoqué ma conception de la mode, une partie, je dirais mais pas la moindre: ce qui  résume bien mes envies fashion.

J’ envoi le son pour accompagner quelques uns de mes coup de cœur..

20151108_135915

20151108_140146-1

20151108_141701

20151108_141815

Gilet sans manches: H&M

Top: H&M

Sac Guess: vintage

Shoes: H&M

Boucles d’ oreilles: H&M

(collection H&M actuelle)

20151108_144458

20151108_150008

20151108_150632

20151108_144253

20151108_150659

Robe: Kiabi

Ceinture: vintage Meex

shoes: Eram

20151108_141215

20151108_141228

20151108_141208

20151108_141225

Chemise: Vintage

Sac: Vintage

Les bijoux de la marque Fearless Jewerly

Fearless Jewerly est une marque qui me plaît en particulier pour son univers ethnique. Les modèles sont faits mains, en argent massif avec des pierres naturelles, précieuses, semi-précieuses ou perles.

Découvrons ensemble mes coups de cœur: la nouvelle collection « in the jungle » avec le bracelet « widow ».

Bracelet "widow"
Bracelet « widow »
bague tête de mort, en argent massif, décorée d' accessoires, dont un chapeau, une rose, et ornée de pierres semi-précieuses, très "gothique".
bague tête de mort, en argent massif, décorée d’ accessoires, dont un chapeau, une rose, et ornée de pierres semi-précieuses, très « gothique ».
ce modèle évoque l' époque victorienne. Travail délicat, ornés de brillants marcassites suisses et des pierres de zirconium colorées.
ce modèle évoque l’ époque victorienne. Travail délicat, ornés de brillants marcassites suisses et des pierres de zirconium colorées.
Collier en argent massif et perles d' eau douce"raindrops" 50 euro
Collier en argent massif et perles d’ eau douce »raindrops » 50 euro
Boucle d' oreille "aqua" en argent.
Boucle d’ oreille « aqua » en argent.
Boucle d' oreille "bouquet", 46 euro
Boucle d’ oreille « bouquet », 46 euro
"Cesar" 50 euro, bague en argent massif et zirconium.
« Cesar » 50 euro, bague en argent massif et zirconium.
Collier "i m looking" 70 euro, en argent massif et zirconium.
Collier « i m looking » 70 euro, en argent massif et zirconium.
Ensemble de chaînes qui s' entremêlent.
Ensemble de chaînes qui s’ entremêlent.
Collier en argent massif avec zirconium "Dazzle" 105 euro.
Collier en argent massif avec zirconium « Dazzle » 105 euro.

Voici le lien du site: http://www.fearless-jewelry.com/en/

Et la page facebook https://www.facebook.com/Fearless-Jewelry-526279180736199/timeline:

Les bureaux de mode, capteurs de tendances

Les bureaux de mode fabriquent des cahiers de tendances, ils sont édités avec 3 années d’ avance, ces sources d’ inspirations majeures sont vendues entre 1 et 5000 euros.

Alexandre Pasti, directeur artistique chez Kiabi admet que c’est « un outil rassurant qui nous permet d’ anticiper sur du long terme ». L’ enseigne s’ inspire des cahiers des tendances couleur de Nelly Rodi.

Mais qui est Nelly Rodi? C’est une agence de prospective (ou bureau de tendance) fondée en 1985 par Nelly Claire Rodi. Elle propose des cahiers de tendances et du conseil stratégique pour des marques de création.

Petit récapitulatif historique:

-1987: création d’ une filiale au Japon, car en effet l’ Asie est une cible, le Japon et la Chine ont droit à une version sur chacun des supports digitaux.

-1993: Dépôt du marketing-style, une méthode de travail qui croise création, marketing et comportements de consommation.

-2003: nomination de Pierre-François Le Louët comme président.

Nelly rodi est représenté dans 20 pays, Ils visent les secteurs de la mode, textile, lingerie, déco, beauté, média, technologie, gastronomie, art de vivre..

Et pour ne citer que Nelly Rodi , n’oublions pas Promostyl, les cahiers Peclers, Carlin.

Vincent Grégoire, tendanceur chez Nelly Rodi affirme: » mon travail consiste à anticiper des comportements de consommateurs et, ensuite, à faire du lobbying, pour que ça arrive de toute façon ».

Qui achète ces cahiers de tendances? Les clients sont, j’ ai nommé, Samsung, Carré Blanc, Veuve-Clicquot, H&M, Sofitel, TBWA…

Ces cahiers de tendances sont remplis de photos, de croquis et de textes explicatifs. Ils présentent 18 mois à l’ avance, quelles seront les tendances pour telle ou telle saison.

Dans les années 60, ces bureaux de styles, affirment Pierre-François Le Louët marchaient à l’ intuition mais aujourd’ hui sont considérables, une méthode, un fonctionnement s’ impose.

Clairement, la première étape est la collecte, Nelly Rodi a un réseau de 21 correspondants dans le monde entier qui vont identifier ce qui se passe de nouveau dans tous les secteurs de la société: art, consommation, distribution, culture….  Et dans cette masse, le plus difficile est de distinguer ce qui a du sens et ce qui n’ en a pas. Les correspondants vont ainsi collecter ces données et les envoyer aux bureaux de styles. Et 2 fois par an, les  » comités de tendances » vont se réunir. Y sont présents différentes professions: des stylistes bien sûr, mais aussi des coloristes ou des sociologues.Après avoir croisé et analysé les données, ils créent des thématiques, quatre par saison.

A chaque thème, sont associés une ambiance, des couleurs, des matières, des mouvements, des motifs, rien n’ est laissé au hasard. Il est décliné dans différents domaines: la mode vestimentaire, le design, l’ art de la table, le maquillage, les draps de bain… . Tout peut être matière à créer une tendance, l’ architecture d’ un nouveau quartier, un paysage connu par des touristes ou encore les attitudes et comportements d’ un groupe de personnes.

Concrètement, les créateurs sont dans les starting-blocks de leurs collections, ils contactent ces cabinets de style afin de savoir vers quoi s’orienter: cela consiste, pour les agences à une activité dite de « conseil stratégique ».

Enfin, contrairement aux magazines de mode, les cahiers de tendances ne suivent pas la mode au jour le jour mais la prédisent, plusieurs mois, voire quelques années, avant qu’elle ne soit commercialisée.

9c7c3f9ffb6b86476ad88c2d4214a6e1

.

It girl une identité plus qu’ une profession

Elynor Glyn, romancière et scénariste anglaise utilise pour la première fois, le terme « it »,dans une histoire parue dans le magazine Cosmopolitan. Le terme sera ensuite employé pour désigner par la suite l’ actrice Clara Bow telle qu’ elle apparaît dans le film muet hollywoodien de 1927 « It »: une fille qui a du sex appeal mais version année folles.

Clara Bow
Clara Bow

e586394a07fe94231f4e073f1864e1f4

De nos jours, avec l’ avènement du web, les réseaux sociaux, les blogs, les données ont changé, elles exposent leur vie personnelle. Delphine de Canecaude, fondatrice de l’ agence de communication et de publicité Étoile Rouge affirme que « contrairement aux mannequins, ce n’ est pas juste leur frimousse que l’ on suit, c’est aussi leur univers, leur style de vie, qu’ elles mettent en avant sur les réseaux sociaux ».

Et puis elles inspirent les créateurs et les consommatrices mais de façon éphémère, car elles n’ ont pas de profession, comme par exemple les mannequins, et du coup tout repose sur leur identité. Peaches Geldoff décédée à l’ âge de 25 ans, anglaise, était une bad boy au féminin, elle était connue pour ses excès , elle a dit dans une interview pour Arte  » une fille veut être célèbre pour ce qu’ elle est, c’est un désir freudien, elle rêve de réussir en étant elle-même, pour son look et sa manière d’ apparaître, habituellement on est célèbre car on est un acteur, un chanteur donc, c’est une forme de dépendance des autres, elle rajoute que c’ est un phénomène de grande ampleur »

Les réseaux sociaux aux travers des photos publiés et des statuts personnels traduisent cet effet, cette façon singulière d’ apparaître sur le devant de la scène, cette nécessité, ce besoin de reconnaissance du moi que relève Peachy Geldoff, lorsqu’elle parle de désir  freudien, celui du moi qui s’ épanouit au devant de la scène, par des apparitions et des mises en scène de looks recherchés dont bon nombre s’ inspirent.

Mais ce moi, moyen ultime de gravir les échelons de la célébrité, repose t-il sur des compétences professionnelles, les its girls existent par elle-même même si ce sont les marques qui les propulsent ainsi au devant.

Il  existe en revanche des victimes de ce système qui ont connu une prospérité éphémère. Alors que d’ autres présentes au bon moment et au bon endroit ont su tirer un maximum de profit de leur identité d’ its girls. Incontestablement, Alexa Chung, égérie et auteur, a 30 ans fait office de monument. Elle fait toujours autant rêver avec son joli style « preppy » et a su s’ affirmer dans le milieu. Quant à Cory Kennedy elle tente en vain de refaire surface mais soit par manque de confiance en son potentiel ou alors soit parce que les besoins de la société ne répondent plus aux critères qu’ elle incarnait.

Conclusion, concept identitaire ou profession, je dirais qu’ au départ, la it girl est le symbole d’ une identité en devenir et qu’ elle peut puiser ensuite dans ses réserves pour aller au devant des tendances et rester ou devenir un symbole par la simple volonté d’ y parvenir.

Comment porter la tunique, cet été?

Bonjour à tous, J’ ai envie partager ce post avec vous car on parle maillot de bain la plupart du temps et on a tendance à  oublier l’ importance de la sortie de bain, ou de la tunique. Celle-ci se porte la journée à la plage notamment mais s’ assorti très bien le soir de quelques vêtements ou accessoires.

-L’ avantage de la tunique est qu’ elle s’ adapte à toutes les morphologies. Elle sera un atout pour redonner du volume à des formes menues et camouflera des courbes peut être trop généreuses. La tunique est parfaite aussi pour les tailles peu marquées, la ceinture viendra  combler le manque de taille.

-Cela change aussi du paréo, pour ma part, je ne suis pas adepte de ce dernier, qui n’ est pas pratique car il a tendance à se dénouer comme par hasard au moment de partir de la plage, quand on doit ramasser crème solaire, sceau et pèle; alors que la tunique s’ enfile en moins de deux!

-Il faut éviter les tuniques trop épaisses et privilégier des matières tels que le lin ou le coton léger. Le soir, on peut choisir une tunique plus sophistiquée dans un style ethnique qui se rapproche du caftan, ou de la tunique indienne. Pour un style romantique et fleur bleu, on choisit de la dentelle ou des fleurs et/ou de tons pastels.

-Si  on  a peur de faire une faute de goût , on choisit une tunique de couleur blanche ou noire qui ira ainsi très bien avec tous les motifs de nos maillots de bains.

-optez pour deux tuniques, l’ une adaptée à la journée-type plage et l’ autre plus chic pour le soir, et que vous pourrez porter avec de jolis sautoirs, longs de préférence et de multiples bracelets sans tomber dans l’ excès.

-A la place du short en jeans portée à la plage, vous pouvez opter le soir pour un short en dentelle par exemple, c’est très bohème et très romantique.

-Que cela soit en journée ou en soirée, vous pouvez porter un foulard, soit dans les cheveux ou alors le  nouer simplement autour de la taille, ou autour du  cou quand il fait plus frais le soir.

-Côté chaussures, les spartiates ou sandales sont parfaites.

-Et puis la tunique, en fonction de sa longueur peut aussi se porter avec un leggins, des bottes, un jeans ou un pantalon. Par contre, attention à la jupe qui n’ est pas facile à mixer avec, la mini jupe en jeans peut cependant faire l’ affaire. La tunique fait donc double emploi, puisqu’ elle se porte avec presque tout et à l’ automne être aussi remise au goût du jour.

-N’ oubliez pas le chapeau, la capeline qui donne beaucoup d’ allure, ou le chapeau cloche très joli avec, ainsi que la paire de lunette et le tour est joué.

-Et si le soir, la fraîcheur montre le bout de son nez , choisissez une veste en cuir ou de tailleur, ce sera parfait!

-Et puis, enfin côté coiffure, la tunique bohème chic ira à merveille avec un chignon déstructuré, une tresse ou un simple headband. Le bandeau, lui, sera parfait avec une tunique à fleur.

Et voilà mon article se termine, en espérant qu’ il vous a plu, n’ hésitez pas vous aussi à me donner des astuces et des idées en commentaire, au sujet de la tunique ou tout autre question! ba1562280bffcdf6c4cac98df9f669c364ff6242a2830e039d309736a00cd73f90b48641305f0077f2019fb1ee0468c5e783e9136a184dcde976b2565879e67aec6aeb3f0f88c0d2d082915af73427e2d7ea3ec8dcb78441593b335d110cb2d09a0cedea7f0a5fd3e00d131926d4db59943df9179f5abee88c142d7076e7b09a9756bef52922c3763b4b18d1e9c0c94e01468edf93bb566f620b8c29056e834a5b5285281713a6528c9f0d51cebcae00